A Pâques, la chasse est ouverte !

-A A +A
05 Avril 2017

La chasse aux œufs et aux lapins en chocolat s'est imposée comme une tradition à Pâques. Mais pourquoi ces symboles ?

Les œufs. Dans l'Antiquité, Egyptiens et Romains s'offraient déjà des œufs peints, symboles de vie, au printemps. La tradition chrétienne date, elle, du 4ème siècle : l'Eglise interdisant de consommer des œufs durant le Carême, ceux-ci étaient été conservés pour être décorés et offerts à Pâques. A la Renaissance, on préfère les œufs en métal précieux. Ce n'est qu'19ème siècle, alors que le cacao est devenu plus accessible, que les chocolatiers vont commencer à confectionner des œufs en chocolat. Une tradition qui, depuis, ne s'est pas perdue… pour le plus grand bonheur de nos papilles.

Le lièvre ou le lapin. Pour certains, notamment dans l'Est de la France, c'est le lièvre de Pâques qui apporte les œufs aux enfants. Cette tradition du lapin de Pâques vient d'Allemagne (le Osterhase) et a gagné les Etats-Unis (le Easter Bunny). Pourquoi cet animal ? Parce qu'il symbolise le printemps, le renouveau et la fertilité.

Les cloches. Pour d'autres, ce sont les cloches qui apportent les œufs. Une tradition directement puisée la religion catholique : après le jeudi saint et jusqu'au jour de Pâques, les cloches des églises ne sonnent plus pour marquer le deuil de Jésus. On dit alors aux enfants que les cloches partent à Rome, leur retour marquant la célébration de la résurrection du Christ.

Jour férié « mobile », puisque défini comme le vendredi précédant Pâques, le Vendredi Saint est un jour adoré des Alsaciens et des Mosellans, que jalousent les autres citoyens français.
Fête importante pour la chrétienté, jour où le Christ fut emmené à la Croix avant de ressusciter deux jours après, le Vendredi Saint est fêté tout particulièrement par les confessions protestantes.
En raison du Concordat entre les confessions religieuses, signé en 1801 par Napoléon Bonaparte, le Vendredi Saint devient jour férié.
Evidemment conservé comme jour férié entre 1870 et 1918 par l’Allemagne protestante, le Vendredi Saint redevient jour ouvré lors de la séparation de l’Etat et des religions en 1905.
Redevenues françaises en 1918, l’Alsace et la Moselle ont refusé de perdre les nombreux avantages qu’offrait le droit Allemand, alors bien plus développé sur certains points, dont le social, que le droit français. Le Vendredi Saint férié y est alors conservé, ainsi que de nombreuses particularités, jusqu’à nos jours.

Après ce bref rappel historique, les Archives de Thionville vous propose donc pour cette occasion un florilège de cartes postales envoyées tant du côté français que du côté germanique et ce pour le plus grand plaisir des enfants.
Pour ces fêtes, Guentrange organise pour les plus petits une flânerie des lièvres tandis que Thionville a mis en place depuis quelques années un marché fermier qui permet, faute de capturer des cloches, de voir de plus près, en chair et en os et non plus en chocolat, les animaux de la ferme et plus particulièrement les fameuses poules et lièvres. Manifestation qui permet ainsi à la campagne de prendre le pas sur la ville et ce pendant deux journées.

 

-A A +A
Espaces verts

Thionville obtient une 4e fleur

22 Nov. 2017

C’est désormais officiel ! Le Conseil National des Villes et Villages Fleuris a décerné à l’occasion du palmarès 2017 la 4e fleur à la Ville de Thionville.

Une belle consécration pour le travail réalisé par la commune ces 3 dernières années en matière de fleurissement, mais aussi de promotion du développement durable, de préservation et d’amélioration du cadre de vie, de l’aménagement paysager et végétal, de la gestion des espaces naturels, mais aussi de la propreté, du patrimoine, de l’animation et de la valorisation touristique.

Du 25 Nov. au 31 Déc.

Services & démarches

 

 

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public