Thionville reçoit le légendaire « Roi Jean »

-A A +A
23 Avril 2018

Thionville reçoit le légendaire « Roi Jean » qui a commandé la première armée française « Rhin et Danube » pendant les campagnes de la Libération.

Il y a soixante-dix ans, Thionville a eu le plaisir d’accueillir dans ses murs un des héros de la Seconde Guerre mondiale en la personne du général de Lattre de Tassigny.

Invité par la section locale de l’association Rhin et Danube, qui attend de leur chef qu’il leur remette leur nouveau fanion, le général est reçu comme il se doit par les autorités locales, politiques, militaires et haut-fonctionnaires. Les jours précédents son arrivée, la ville a sonné le branle-bas de combat, tout le monde est sur le pont pour embellir la ville. Les rues sont ornées de drapeaux, la salle de réception du beffroi est garnie de plantes et les commerçants embellissent également leurs magasins afin de donner au général une bonne image de la ville. La vieille, pour mettre les Thionvillois dans l’ambiance, une retraite aux flambeaux avait été organisée dont les torches avaient été fournies par la section thionvilloise de Rhin et Danube.

Le dimanche 4 avril 1948, le général cinq étoiles fait une entrée triomphale accueilli par le maire, Me René Schwartz et par un homme, Pierre Daster, est empli d’émotion de revoir le patron de la 1ère armée dans laquelle il avait servi avec bravoure, ce qui lui vaudra d’ailleurs la Croix de guerre.

Après une rapide revue de troupes, le général est convié à se rendre au beffroi pour entendre les différentes allocutions et signer le livre d’or. Ensuite, tout le monde se rend à l’église Saint-Maximin pour une grand-messe et la bénédiction du fanion en présence du parrain et de la marraine, M. François Becker et Mme Michel. La cérémonie religieuse achevée, le militaire prend le temps de revoir les troupes qui se sont positionnées place de la République notamment les soldats du 25e RA de Thionville, la musique du 2e régiment de Génie de Metz et la compagnie des sapeurs-pompiers de Thionville. A côté d’eux se trouvent aussi les infirmiers-brancardiers.

Après le défilé, le général se rendra au Cercle militaire pour une petite agape avant de reprendre la route en direction de Metz..  

-A A +A

 

 

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public