Un « petit » bateau qui va sur l’eau nommé « Thionville »

-A A +A
08 Mars 2017

Alors que les travaux herculéens de canalisation de la Moselle en vue de permettre le passage à « grand gabarit » du tronçon allant de Coblence à Thionville sont en cours d’achèvement, la Communauté de Navigation Française-Rhénane (CNFR) se lance dans la production de pousseurs.

C’est ainsi qu’en 1963 sort du chantier de Biesbosch un pousseur qui sera baptisé « Thionville ». Après avoir effectué ses premières sorties entre Rotterdam et la Ruhr, il est utilisé dans un premier temps entre les ports de mer et Strasbourg avant d’être utilisé comme prototype sur la Moselle en 1964.

Parti de Coblence, le petit bateau de 19 mètres de long se présente le 19 février à Apach où il prend en charge deux barges chargées de charbon (soit 1 600 tonnes) avant de poursuivre sa route vers Illange à une allure de 9 km/h non sans faire auparavant une halte à Thionville qui, pour l’occasion, a organisé une grande réception en l’honneur de son filleul.

Les onze personnes qui composent l’équipage, des Strasbourgeois en grande majorité, sont donc accueillies en fanfare en présence de nombreux invités venus de tous les horizons. Tout a été fait pour rendre cet instant mémorable. Pavoisement du lieu d’accostage, réception et échanges de cadeaux (plats en étain représentant les armes de la ville offert à Mme Savey, représentant son mari qui a été muté à Lyon et qui est responsable des travaux de la canalisation et un autre remis au capitaine-pilote Millermann qui l’a accroché immédiatement dans le salon du pousseur). L’équipage se voit également offrir 4 bouteilles de champagne et 11 verres aux armes de la Ville. Après les mondanités d’usage et la visite du pousseur une « croisière » est organisée jusqu’au port d’Illange en passant par l’écluse de Thionville-Beauregard. Après quelques jours de villégiature et de nombreux repas, l’équipage reprend sa route, non sans une vive émotion,  le 24 février, avec en prime un drapeau aux couleurs de Thionville, bleu et or qu’il arbore avec une certaine fierté. C’est donc au son de la sirène que le Thionville quitte la cité mais ce n’est que pour mieux revenir.

En effet, le pousseur fera un second voyage d’essai, le 5 mars 1964, avec cette fois-ci un convoi de barges de 172 mètres de long et 11 de large transportant 2 300 tonnes de charbon.

Le passage du pousseur Thionville a marqué les esprits de nombreux visiteurs et particulièrement d’une artiste, Suzanne Savary, qui a immortalisé ce moment en peignant le pousseur passant sous le pont des Alliés. Cette toile sera d’ailleurs visible à l’espace d’art Adagio (Conservatoire de Musique) du 31 mars au 12 avril  2017.

-A A +A
Information mairie

Armistice du 11 novembre 1918

11 Nov. 2017

99ème Anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918
73ème Anniversaire de la Libération de Thionville le 11 novembre 1944

Services & démarches

 

 

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public