Campagnes d'informations santé

-A A +A

Le dépistage organisé des cancers

Détecter un cancer à un stade précoce augmente considérablement les chances de guérison du malade. Cette détection repose sur le dépistage des cancers pour lesquels un test existe, et sur la sensibilisation des patients à certains signes d’alerte justifiant une consultation médicale.

Le dépistage d’un cancer vise à détecter des anomalies à un stade précoce, chez des personnes qui n’éprouvent encore aucun symptôme. C’est un moyen d’agir incontournable contre les cancers car, dans la majorité des cas, certains d’entre eux peuvent être guéris s’ils sont traités précocement.

Les programmes de dépistage

Certains cancers, pour lesquels des examens de référence ont démontré leur efficacité, sont accessibles via des programmes de dépistage organisé, mis en place et régulièrement évalués par les pouvoirs publics. C'est actuellement le cas pour le cancer du sein et le cancer colorectal. Le Plan cancer 2014-2019 prévoit que le cancer du col de l’utérus fasse également l’objet d’un programme de dépistage organisé.
En Moselle, c’est l’AMODEMACES (Association MOsellane pour le DEpistage des Maladies Cancéreuses) qui est en charge de l’organisation et de la gestion des dépistages organisés.

Dépistage du cancer du sein

Le programme cible les femmes âgées de 50 à 74 ans à risque moyen, c’est-à-dire sans symptôme apparent ni facteur de risque particulier. Tous les 2 ans, l’Amodemaces invite par courrier les femmes âgées de 50 à 74 ans à se rendre chez un radiologue agréé dont les coordonnées figurent au dos de ce courrier.

L'examen comprend une mammographie (deux clichés par sein, face et oblique) et un examen clinique des seins. Il est pris en charge à 100 % par l'assurance maladie, sans avance de frais ;

  • Si aucune anomalie n'est décelée, la mammographie est ensuite systématiquement relue par un second radiologue expert. Le programme de dépistage organisé bénéficie d'une double lecture.
  • Lorsqu'une anomalie est décelée, le radiologue premier lecteur effectue immédiatement un diagnostique pour raccourcir le délai d'une éventuelle prise en charge et éviter une attente angoissante pour la patiente.

Pour en savoir plus rendez-vous sur amodemaces.fr/le-cancer-du-sein 

Dépistage du cancer colorectal

Le programme s’adresse aux hommes et aux femmes de 50 à 74 ans répondant aux critères d’éligibilité, en particulier, sans antécédent personnel ou familial de cancer colorectal ni de polypes adénomateux. Tous les 2 ans, un courrier est envoyé par l’Amodemaces à toutes les personnes concernées pour les inviter à se rendre chez leur médecin traitant qui leur remettra le test ou pas en fonction de leurs antécédents personnels et familiaux.

Ce test, remis par le médecin avec une analyse prise en charge à 100% sans aucune avance de frais, est à faire chez soi. La consultation, quant à elle, est prise en charge dans les conditions habituelles par l’Assurance Maladie. Le test immunologique est plus fiable, plus performant, plus simple d’utilisation. C’est un seul prélèvement sur une seule selle.

Pour en savoir plus rendez-vous sur amodemaces.fr/le-cancer-colorectal


La vaccination

La vaccination est l'un des grands succès de la santé publique. Des millions de vies ont pu être sauvées grâce à ce geste de prévention. En France, l'arrêt de la transmission, voire l'élimination de certaines maladies infectieuses est possible si chacun recourt à la vaccination pour se protéger mais aussi pour protéger les autres, enfants et adultes plus fragiles du fait de leur âge ou de leur état de santé et qui ne peuvent être vaccinés. Être à jour dans ses vaccinations, c’est être protégé toute la vie.

Toutes les réponses à vos questions (calendrier des vaccinations, effet du vaccin, utilité de la vaccination, etc.) sont disponibles sur le site de l’Institut Nationale d’Education et de Promotion de la Santé (I.N.P.E.S.)


Consultation jeune consommateur

Animées par des professionnels des addictions et de l’adolescence (médecins, psychologues, éducateurs) qui accueillent les jeunes de 12 à 25 ans et leurs familles, elles permettent d’évaluer leur(s) consommation(s) d’alcool, de tabac, de cannabis, la pratique de jeux vidéo ou l’utilisation des réseaux sociaux, etc. Lieux d’écoute confidentiels et gratuits, les CJC favorisent le dialogue sur les conduites addictives au sein des familles, permettent de faire le point et proposent au besoin une aide, avant que la consommation ne devienne problématique. Il existe plus de 400 CJC en France.

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le site Internet « Drogues Info Service ».

-A A +A

Votre Quotidien

 

 

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public