Les origines de la paroisse protestante de Thionville

-A A +A

C’est après la capitulation de Thionville en Novembre 1870 que le nouveau commandant de la place de Thionville demande à Monsieur le Maire ARNOULT Claude-François, par lettre datée du 30 Décembre 1870, de trouver une salle dans un état habitable et assez vaste pour contenir à peu près 400 personnes, et dans laquelle on pourrait faire célébrer le service pour la garnison protestante.

En réponse, lettre du 2 janvier 1871, le Maire informe le colonel qu’avec l’autorisation du conseil municipal, il peut mettre à sa disposition le bâtiment de l’Hôtel de ville qui se trouve sur la place du marché : le Beffroi.

Quelques années plus tard, le Président du Consistoire Réformé de Metz adresse au Maire ainsi qu’aux membres du conseil municipal une lettre du 4 Septembre 1878 où l’on y lit notamment :

Les Protestants de Thionville, dont le nombre va croissant chaque année, ont adressé par l’intermédiaire du Pasteur HORSTMANN de la garnison au Consistoire de Metz une demande tendant à obtenir un lieu de culte.

En effet, la salle louée au Beffroi est insuffisante. En plus de la garnison, elle accueille aussi les familles protestantes civiles.

Lettre du 4 Juillet 1884 de Monsieur le Directeur de l’Arrondissement (Kreisdirector).  Il a été proposé d’ériger à Thionville une communauté de la confession protestante qui devra comprendre outre les protestants appartenant à la population civile de la commune de Thionville, mais aussi les protestants des communes voisines : Hettange, Uckange, Basse-Yutz, Sierck, Audun-le-Tiche, Ottange, Kédange, au total 764 âmes.

Suite au rapport du Président de la Lorraine du 28 Mai 1888, lettre datée de Strasbourg le 4 juin 1888 signée par délégation de Sa Majesté l’Empereur et par le Secrétaire d’Etat :

J’AUTORISE LA CREATION D’UNE PAROISSE REFORMEE A THIONVILLE…
ET J’AUTORISE SON RATTACHEMENT AU CONSISTOIRE REFORME DE METZ.

La création de la paroisse provoque un conflit de juridiction entre le consistoire luthérien et le consistoire réformé. Ce conflit se termina par la victoire des seconds, ceci surtout après le rôle important qu’ayant joué les aumôniers militaires dans l’érection des paroisses civiles en Alsace-Lorraine occupée.

Le Temple Protestant fut achevé à la fin de l’année 1888, le 28 Novembre, date de l’inauguration.

Les travaux durèrent trois ans, sous la direction de l’architecte M. HERMANN.
L’inauguration fut présidée par le Pasteur BRAUN, la liturgie lue par le Pasteur ZIMMER, la prédication par le Pasteur VOELZEL, communiquée par le Pasteur STEINVENDER de Strasbourg, ainsi que la Bénédiction.

Un repas suivit l’inauguration au casino militaire.

DE 1888 A 1916 : QUELQUES INAUGURATIONS DE TEMPLES ET DE CHAPELLES

25 Novembre

15 Août

15 Août

15 Août 

15 Août

15 Août

15 Août  

15 Août  

1888

1891

1897

1900

1900

1903

1910

1913

Temple de Thionville

Hayange et Algrange

Moyeuvre-Grande

Rombas

Uckange (Chapelle)

Basse-Yutz (salle de prières)

Nilvange

Hagondange (chapelle)

7 Pasteurs, 4 aides et 1 vicaire servaient ces différents lieux de prières, pour l’ensemble de 20 000 âmes protestantes.

 

[Cliquez pour agrandir la photo]

-A A +A

Votre Quotidien

Travaux
pont Schuman

Pont des Alliés : début des travaux en octobre

01 Oct. 2018

Dans le prolongement des travaux des ponts aux fortifications et Schuman, la Ville de Thionville entreprend début octobre les travaux de réhabilitation du pont des Alliés, pour une durée prévisionnelle de 6 mois.

Achevés fin août, les travaux de réhabilitation des deux premiers ponts du boulevard Schuman font une pause durant le mois de septembre, afin de ne pas perturber la rentrée des classes.

Services & démarches

 

 

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public