Consultation des Archives Municipales

archives municipales

Pour consulter les archives rien de plus simple !

L’accès aux Archives est libre et gratuit, sur inscription préalable à l’accueil.

-A A +A

Inscription

Une pièce d’identité officielle est indispensable pour l’inscription. Elle est obligatoire pour accéder à la salle de lecture.
Un guide de l’usager vous sera remis lors de votre première visite et vous aidera dans vos recherches.
L’organisation de la salle de lecture est gérée par un arrêté du maire de Thionville.

Consultation des archives 

Manipulation : quelques précautions élémentaires

Les supports sont fragiles (papier bois, calque, papier de temps de guerre, sceaux en cire, reliures anciennes…) : il faut donc les manipuler avec beaucoup de précautions. La plupart du temps, ces documents existent en un seul exemplaire. S’il y a des dégâts, les coûts de restauration sont élevés.

En cas de documents non reliés, il vous sera communiqué une liasse à la fois, ceci afin d’éviter les mélanges de pièces de dossiers différents.

Lors de la consultation de liasses, il faut veiller à respecter l’ordre des pièces. Si vous constatez qu’une liasse est en désordre, merci de le signaler au président de salle. Il ne faut pas mouiller son doigt pour tourner les pages (pratique peu hygiénique pour le lecteur lui-même).

Pour ne pas endommager le document, que ce soit un feuillet, un plan ou un registre, le lecteur se gardera de s'appuyer dessus pour prendre des notes, le décalquer, ou simplement le consulter.

Règles à respecter

  • Le lecteur a accès directement à des documents souvent uniques, qui vont du Moyen Âge à nos jours. Leur consultation est soumise à des règles strictes visant à les protéger du vol, des dégradations et à empêcher la divulgation d’informations confidentielles.
  • Le dépouillement de document d’archives est un travail long, qui demande de la concentration, et exige un environnement calme et studieux. Les enfants de moins de 12 ans ne sont normalement pas admis en salle de lecture. L’usage du téléphone portable est proscrit.
  • Les microfilms d’état civil sont en accès direct dans la salle de lecture. L’accès des magasins d’archives et des locaux de travail du personnel est interdit au public. Les documents originaux et les ouvrages de la bibliothèque doivent être demandés par le biais du système informatique ; ils sont communiqués uniquement en salle de lecture, à raison d’un document à la fois et de 10 communications par demi-journée. Si l’affluence le permet, l’archiviste président de salle peut augmenter ce quota.
  • Des photocopies peuvent être réalisées si la nature et l’état du document le permettent.
  • Les reproductions photographiques sans flash sont autorisées. Pour cela, les lecteurs peuvent se munir de leur propre appareil photo. Une potence est mise à leur disposition. Ils peuvent également passer commande de travaux à l’atelier de numérisation des Archives.
  • Les archivistes sont à la disposition du public pour les orienter dans les fonds, mais n’assurent pas de recherches pour le compte de particuliers. Les demandes de recherche ou de transcription d’acte d’état civil ne sont honorées que si elles sont nécessaires pour une démarche administrative (nationalité, passeport…).

Communicabilité 

Communicabilité des archives municipales

Communication immédiate

État-civil,décès

État-civil, tables décennales

-25 ans

Secret industriel et commercial

Statistiques

Secret médical (après le décès, 120 ans à compter de la date de naissance)

-50 ans

Sûreté de l’Etat, sécurité publique

Protection de la vie privée

Documents portant jugement de valeur ou appréciation sur une personne physique

Dossier de personnel

-75 ans

Statistiques élaborées à partir d’enquêtes sur les comportements privés dont les recensements de population (dérogation possible)

Enquêtes de police judiciaire et dossiers des juridictions

Etat-civil, registres de naissances et mariages

-100 ans

Documents se rapportant aux mineurs

En savoir plus sur la communicabilité des archives municipales.

-A A +A

Votre Quotidien

Pensez aux générations futures !

Tous les documents peuvent contribuer à l’histoire de notre commune ainsi, avant de jeter des vieux papiers, des vieilles photographies, ayez le réflexe de passer aux Archives soit pour nous confier ou du moins nous prêter ces vieux documents pour qu’ils soient intégrés au fonds des archives municipales soient scannés pour en garder une trace. N’oubliez pas qu’en donnant vos archives, vous contribuez à l’enrichissement de la mémoire collective de notre Ville. Ces documents peuvent faire l’objet d’un dépôt ou d’une donation.

 

 

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public