Elange

-A A +A

La Chapelle Saint-Isidore d’Elange

Aucun document n'atteste l'existence d'un lieu de culte à Elange avant la construction de la chapelle Saint-Isidore. De tous temps, les habitants d'Elange devaient se rendre à l'église de Volkrange dont ils dépendaient, bien qu'en réalité ils préféraient aller à l'église de Veymerange plus proche. Soutenus par le curé de Volkrange, Emmanuel Huberti 11687-1762), les habitants d'Elange réclamèrent, par pétition à l'évêque, la construction d'une chapelle (5 août 1726). Ils obtinrent satisfaction à condition de supporter le coût de la construction et de l'entretien de l'oratoire.

Achevée l'année suivante, la chapelle fut bénie le 7 août 1727 et placée sous la protection de Saint-Isidore. Le prêtre desservant la paroisse n'y célébrait que la messe à l'exclusion des baptêmes, mariages, enterrements... A partir de 1804, Elange devint une annexe de Veymerange érigée en paroisse autonome.

D'une conception architecturale très simple, la chapelle Saint-Isidore - couverte de tuiles creuses - présente un charme indéniable au cœur du village. Elle connut quelques modifications dont les plus marquantes sont la construction d'un clocher en 1747, le rehaussement de ses murs d'environ un mètre en 1869 et la pose de mosaïques au sol en 1925. L'une des fenêtres de ce lieu de culte date de la fin du XVème siècle et du début du XVIème siècle, sans que l'on sache d'où provient cet élément.

L'intérieur a fait l'objet d'une campagne de rénovation en 1984, l'extérieur et le toit en 1990. L'autel installé en 1937 provient de l'église de Terville. Il est surmonté de deux statues, une Vierge et un Saint-Isidore datant du XVIllème siècle.

Bildstock daté du 16ème siècle.

Très beau bildstock surmonté, au sommet d’une colonne torsadée, d’un chapiteau à double bâtière formant quatre niches de style flamboyant. Ecusson avec coquille de saint Jacques de Compostelle sur le fût, suspendu à une anille, et ses petites niches en tiers point qui ont perdu leur statuette d’origine.

-A A +A

Votre Cadre de Vie

Coup d'oeil dans le rétro

La fête des conscrits

15 Oct. 2019

Les Archives abordent ce mois-ci, en quelques photographies, la fête des conscrits à Thionville et ses environs.

D'abord défini comme un jeune homme appelé à servir son pays sous les drapeaux et sur les champs de batailles, le conscrit a progressivement désigné l'ensemble des personnes nées une même année ou issu d'une décennie commune. Comment en est-on arrivé à cette modification sémantique ? Là encore les évolutions historiques n'y sont pas étrangères.

Du 26 Sept. au 03 Nov.

 

 

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public