Parc Napoléon

-A A +A

Le début du XXème siècle s’ouvre sous de bons auspices pour la ville de Thionville. En effet, le démantèlement des remparts va permettre de dégager de nouveaux espaces que l’urbaniste Joseph Stübben va se faire un plaisir d’aménager. Ainsi, le long de la Moselle, une large bande de terre est dégagée en vue de la destiner à la flânerie, à la promenade et ce pour le plus grand plaisir des riverains. C’est ainsi qu’un immense espace végétal, sur le modèle des parcs Monceaux et des buttes de Chaumont, divisé en deux parties reliées par une longue promenade (Moselanlagen) qui longe la rivière, voit le jour en 1905. Une zone est en effet ordonnancée pour en faire un jardin comprenant une roseraie de 40 ares, d’où son appellation « Rosengarten », à laquelle viendront s’ajouter deux courts de tennis et un kiosque à musique. L’autre partie, qualifiée de « Kindergarten », a été conçu dans un esprit plus « nature » avec pour objectif de permettre aux adultes comme aux enfants une plus grande liberté de balade.

Ces deux espaces, même s’ils ont été grignoté, ont survécu au temps et à au développement de la circulation routière. Aujourd’hui, le jardin aux roses porte le nom de « Parc Napoléon » tandis que l’autre poumon vert de Thionville s’est vu attribuer la dénomination de « Parc Wilson », deux noms qui avaient déjà été attribués, en 1921, par le Conseil municipal.

 

 NAPOLEON PARK

The park is a creation of German urban planner Joseph Stübben aware of the need for green spaces in 20th century cities. Originally Rosengarten with respect to the rose gardens that flourished, it was renamed "Napoleon" in 1921, the municipality being eager on that date to celebrate the centenary of the death of the French Emperor. A marble bust of the Second Empire School was installed in 1951.

On the side of the Moselle, the park runs along the old rampart. Finally, a “Dame, massive obstacles in the form of turret, completed the device imagined in the 17-18th centuries.

allemand DER NAPOLEON-PARK

Der Park ist eine Schöpfung des deutschen Stadtplaners Joseph Stübben, der sich der Bedeutung von Grünflächenfür die Städte des 20. Jahrhunderts bewusst war.Ursprünglich hieß er aufgrund der dort angepflanzten Rosenbeete Rosengarten. Er wurde 1921 in Napoléon umbenannt, da die Stadtverwaltung seinerzeit des 100. Todestages des Kaisers gedenken wollte.  Eine Marmorbüste im Stile des Zweiten Kaiserreiches wurde dort 1951 aufgestellt.

Auf der Moselseite verläuft der Park entlang der ehemaligen Festungsmauern. Wahrscheinlich befand sich dort am Zusammenfluss der ehemaligen Festungsgräben und der Mosel ein Dammwehr als Festungsbauwerk. Es ermöglichte den Schutz des Grabens und hinderte den Feind daran, oberhalb des Grabens entlang zu laufen. Hierzu dienten auch so genannte  Damen auf dem Dammwehr, d. h. kleine massive Hindernisse in Form von Türmchen, welche die im 17. und 18. Jahrhundert konzipierten Festungswerke vervollständigten.  

-A A +A

Votre Cadre de Vie

Coup d'oeil dans le rétro

La fête des conscrits

15 Oct. 2019

Les Archives abordent ce mois-ci, en quelques photographies, la fête des conscrits à Thionville et ses environs.

D'abord défini comme un jeune homme appelé à servir son pays sous les drapeaux et sur les champs de batailles, le conscrit a progressivement désigné l'ensemble des personnes nées une même année ou issu d'une décennie commune. Comment en est-on arrivé à cette modification sémantique ? Là encore les évolutions historiques n'y sont pas étrangères.

Du 26 Sept. au 03 Nov.

Services & démarches

 

 

Notre réseau institutionnel

La Ville de Thionville travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, régionaux et frontaliers.


Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public